<img width="1" height="1" alt="" src="http://logc406.xiti.com/hit.xiti?s=555478&s2=&p=&di=&an=&ac=" >

Un bio indicateur de diamants

Relativement récentes, les méthodes de bioindications sont largement utilisées pour définir la qualité d’un milieu en se basant sur des paramètres écologiques spécifiques d’une espèce définie.
Cependant, leur utilisation peut aller au-delà de la bioévaluation environnementale. Ainsi, un chercheur américain Stephen Haggerty, a mis en évidence une corrélation entre la présence de Pandanus candelabrum et celle d’une roche magmatique : la kimberlite.
Cette plante pousse sur des cheminées volcaniques dans lesquelles on trouve des kimberlites qui peuvent renfermer des diamants.
Ces roches sont riches en phosphore et en magnésium nécessaire au développement de la plante.
La présence de la plante atteste donc de la présence de kimberlites et potentiellement de diamants.
Il serait souhaitable que cette nouvelle découverte soit utilisée à bon escient et ne vienne pas nuire à la qualité des milieux par une sur extraction des diamants.